En route pour le Grand Paris !

Sortir de l’enclavement de Paris intra-muros. Circuler, travailler, habiter et vivre au-delà du périphérique : telle est l’ambition du Grand Paris. Vivre dans une mégapole à l’échelle de Londres, Tokyo ou New York. C’est pour demain, et, par demain, j’entends d’ici 4 ans pour la livraison des premières infrastructures, peut-être boostées par les Jeux Olympiques. Alors en route pour le Grand Paris !

Grand Paris mais futur éco-quartier !

Pour avoir vécu 2 ans à New York, non loin de Manhattan, dans le Queens, je me réjouis de cette perspective. Quand je rentrais à Paris pour quelques jours, je m’y sentais un peu à l’étroit ! Je me sens également très bien à Tokyo, visité récemment, car j’en apprécie particulièrement l’urbanisme, le maillage de son réseau de transports notamment.

Un Projet d’habitat groupé participatif

D’ici 18 mois j’emménagerai dans le futur éco-quartier fluvial de L’Île-Saint-Denis au sein d’un habitat groupé, et ce, dans le cadre d’un projet participatif. Un livre sur le Grand Paris, écrit par David MANGIN, m’a aidé à franchir le pas, replaçant le développement de l’urbanisme parisien dans son contexte historique, sur le long terme : cela donne du sens !

Des espaces partagés

Pour ce qui est de mon projet, nous avons collectivement participé à l’élaboration des plans de l’immeuble et imaginé l’aménagement de nos espaces partagés (buanderie, chambre d’amis, grand et petit salons, local vélo et terrasse). Individuellement, je conçois mon propre espace de vie, composant avec les contraintes de la VEFA …

Un choix financier attractif

À moins de faire construire en auto-promotion, un choix financier certes attractif mais énergivore, encore mal perçu par les banques, la Vente en l’État Futur d’Achèvement via un promoteur immobilier reste la solution la plus pratique pour nombre d’entre-nous. Les projets hybrides comme le nôtre, entre promotion et auto-promotion, se développent.

L’architecte d’intérieur : un élément crucial et rentable

L’assistance d’un architecte d’intérieur, en amont de la livraison, avant même parfois le contrat de réservation VEFA, peut s’avérer particulièrement cruciale et rentable, permettant la conception d’un lieu de vie fonctionnel et esthétique dont le coût aura été optimisé et intégré dans le budget global du projet.

Alors… sortez de Paris intra-muros et laissez-vous tenter par l’aventure du Grand Paris ! Je peux vous y aider. Le Grand Paris, c’est l’objectif ambitieux de 70.000 logements livrés par an pendant 15 ans et autant d’opportunités de (ré)inventer son lieu de vie, tant personnel que professionnel.

Plus un sou pour la déco…

Un coût ?

C’est le dilemme récurrent quand on achète un bien… En fait, on renonce facilement à la déco de ses rêves tellement l’emprunt immobilier que l’on vient de contracter nous laisse exsangue : plus un sou pour la déco ! Et pourtant, il va bien falloir l’aménager cet espace dans lequel on s’apprête à vivre ou à travailler. Le coût de l’aménagement et des travaux n’est pas à négliger. Autant anticiper cette dépense afin de ne pas la transformer en arlésienne ou la reporter aux calendes grecques.

Quels conseils ?

Achat immobilier

Le décorateur d’intérieur peut être sollicité en amont de l’achat immobilier en tant que conseil sur l’économie globale du projet. Cela peut aller d’une simple estimation de coûts jusqu’à l’obtention de devis prévisionnels à des tarifs professionnels, vous permettant de faire de substantielles économies. Si on a les reins assez solides financièrement, on augmentera le montant du capital à emprunter, ou bien il faudra bien se résigner à revoir à la baisse la surface achetée…

Planifier ses travaux

Le décorateur d’intérieur peut également être sollicité une fois l’emprunt contracté en tant que conseil à la planification des travaux. Il recherchera les trucs et astuces à déployer afin de garantir l’indispensable et l’essentiel dès l’emménagement.  Il vous conseillera sur la programmation de vos travaux dans le temps. Aux solutions les plus coûteuses il substituera des solutions moins onéreuses tout en veillant à un rapport qualité/prix satisfaisant.

Gagner du temps

Au final, quelle que soit la configuration et l’avancement de votre projet, vous gagnerez en temps et en argent en ayant recours à un professionnel de la décoration d’intérieur. L’effort financier sera rentabilisé quel que soit le montant engagé. Les tarifs d’un décorateur d’intérieur ne sont pas nécessairement prohibitifs (on préfèrera un professionnel diplômé/certifié sur ce marché malheureusement non encore régulé). Aussi vaut-il mieux le rémunérer le juste prix afin d’obtenir une prestation de qualité.